Souscrire à flux Actualités de Brest.fr
Toutes les actualités dès leur publication sur le site www.brest.fr
Mis à jour : il y a 1 jour 1 heure

Renouvellement du réseau d'eau potable : une technique innovante testée à Brest

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégorie : Aménagement du territoire

En quelques jours, les conduites d’eau potable de la rue Richelieu, à Brest, vont retrouver une nouvelle jeunesse. Une opération de renouvellement innovante, à bien des égards.

Daté de l’après Seconde Guerre mondiale, le réseau d’eau potable de la ville de Brest a fait son œuvre, et nécessite en de nombreux points des travaux de renouvellement. Afin de limiter les nuisances pour les riverains, mais aussi de réduire l’impact environnemental de tels chantiers, Eau du Ponant, société publique locale en charge du réseau, teste actuellement une technique innovante. 

Rapidité

Pour "renouveler" les conduites d’eau de cette rue du centre-ville, il faudra au total… quatre jours, contre en moyenne deux mois et demi avec les techniques habituelles ! La technologie utilisée ici, via la société A.R.T. Europe, basée à Bruz (35), consiste en effet non pas à remplacer les tuyaux d’alimentation mais à les "refaire" de l’intérieur. Sur toute la rue, après un renouvellement des branchements des usagers par Eau du Ponant, A.R.T. injecte en effet dans les tuyaux, après nettoyage, une résine polyuréthane, qui permet d’assurer une étanchéité totale des réseaux.

Nuisances réduites

Les avantages de cette technologie sont nombreux, puisqu’il n’est plus besoin de creuser la rue pour remplacer les tuyaux : quelques points d’entrée suffisent pour procéder à l’injection du produit. La gêne occasionnée pour les riverains est donc moindre, puisque la chaussée reste en partie ouverte à la circulation durant les travaux. Sèche en quelques heures, la résine fait son œuvre dans la journée, permettant une remise en eau rapide. 
Côté environnement, les avantages sont aussi au rendez-vous : pas de ballets de camion pour décharger les tuyaux et charger les anciens. Réhabiliter le réseau permet enfin de ne pas produire de déchets inutiles, le réseau s’appuyant sur l’existant. 

Un coût avantageux 

Dernier avantage et non des moindres : le coût de ce type d’intervention s’avère au final 15 à 20 % moins cher qu’avec un renouvellement classique. L’ensemble de l’opération est au total chiffrée à 350 000 euros, toutes interventions comprises.  D’ici la fin de semaine prochaine, la rue reviendra donc à la normale, avec un revêtement refait, surplombant un réseau renouvelé pour des dizaines d’années ! Restera ensuite à Eau du Ponant à renouveler un ovoïde côté Rue Richelieu, en fin d’année. 

La technique pourrait donc à nouveau être utilisée sur les différents chantiers de renouvellement du réseau menés par Eau du Ponant, en fonction des besoins.  

A Brest, l'hôpital se projette dans le futur

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégorie : Santé

En sus des grands travaux d’ores et déjà actés, l’hôpital de Brest parie sur un plan d’investissement supplémentaire majeur. Digitale et visant une adaptation rapide aux nouveaux besoins des patients, cette (r)évolution est programmée pour les 10 ans à venir.

Le schéma directeur immobilier et de la transformation numérique du Centre hospitalier régional universitaire de Brest prévoit désormais un total de dépenses de 841 millions d’euros dans les 10 ans, dont 200 millions de travaux courants, et 641 millions d’opérations de modernisation. Un budget revu à la hausse ces derniers mois, afin de préparer l’hôpital de demain

Une prise en charge améliorée pour les aînés

Les principales nouveautés programmées concernent le secteur du médico-social, avec la prise en charge des aînés. Il est désormais envisagé de regrouper tous les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de l’hôpital sur un seul et même site : le centre René Fortin, qui serait entièrement reconstruit. Les centres de Ponchelet et Guilers fermeraient alors leurs portes, pour rejoindre une véritable ville dédiée à la prise en charge des plus âgés, avec une capacité d’accueil de 400 lits. Réalisation programmée entre 2024 et 2028, pour un budget de 66 millions d’euros, en partie financés par la vente du site de Ponchelet. 

Digitalisation au menu 

Autres grandes priorités : le pôle mère enfant qui doit subir un lifting total et le regroupement et l’extension du plateau de soins critiques adultes de Morvan,  pour un montant de 40 millions d’euros, avec une livraison programmée dans les six ans à venir. La digitalisation de l’hôpital est aussi à l’ordre du jour (mise en place d’un nouveau dossier patient informatisé, cybersécurité…)

Un plan de modernisation d’envergure

Mais la réflexion du CHRU va plus loin et prévoit également : 

 

  • le regroupement des plateaux techniques de la radiologie interventionnelle (de moins en moins invasive), pour une capacité d’intervention plus forte. Le tout pour un budget de 13 millions d’euros de travaux et 10 millions d’euros d’acquisition en équipements médicaux. Livraison prévue en 2028. 
  • la rénovation des blocs opératoires de la Cavale Blanche pour 13 millions d’euros. Livraison prévue d’ici 5 ans. 
  • le changement de la boucle d’eau de l’hémodialyse de la Cavale Blanche et l’augmentation de la capacité d’accueil de la néphrologie, pour 6,5 millions d’euros. 
  • la mise en conformité hôtelière et énergétique de l’ensemble des pôles, pour 112 millions d’euros sur les 10 ans à venir. 
  • l’extension de l’actuel centre dentaire, pour faire face à une demande de prise en charge exponentielle. Coût du chantier : 8,7 millions d’euros pour une livraison en 2027

 

Un projet global à financer 

L’ensemble de ces programmations n’était pas prévu au programme des investissements à venir. Mais la donne a changé ces derniers mois, avec notamment le revirement du ministère des armées, qui ne souhaite plus voir ses hôpitaux rejoindre le public. L’hôpital interarmées de Brest conserve ainsi ses activités de réanimation, son laboratoire, comme sa pharmacie et la stérilisation : « Nous avons donc dû redimensionner nos propres projets. Notre schéma directeur a désormais une base solide, qui demandera une aide du Ségur de la santé. Nous sommes dans les objectifs de ce dernier, qui prévoit de financer des opérations à réalisation rapide, avec un impact positif sur l’offre de soins et la trajectoire financière globale », rappelle Florence Favrel-Feuillade, directrice générale du CHRU. Sur les 310 millions d’opérations non programmées de modernisation, l’établissement va solliciter une aide de l’Etat de 120 millions.  



Deux autres grands chantiers, déjà programmés ceux-là sont en bonne voie : l’ouverture du centre de cancérologie, prévue en 2023, et la réalisation d’un nouveau pôle psychiatrique de 14 000 m² à Bohars, avec une livraison en deux temps, en 2026 et 2028. 

 

Un été plein de surprises avec les accueils de loisirs brestois

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Jeunesse, Loisirs

Huit patronages laïques, réunis au sein de la société des patronages laïques municipaux de Brest (SPLM), ont entamé leur saison estivale, pour le plaisir des enfants et de leurs parents. Activités qualitatives et de tous types sont au programme, pour un été mémorable à deux pas de chez soi. Il reste encore quelques places disponibles dans certains de ces accueils de loisirs sans hébergement.

Parce qu’on ne pense pas naturellement à eux en cette période estivale, et qu’ils sont pourtant un gage de vacances mémorables pour les petits brestois, huit équipements de quartier de la ville ont tenu à rappeler, ce 16 juin et en présence, notamment, d’Eric Guellec, adjoint au maire de Brest en charge des dynamiques associatives, toute la qualité de leurs propositions d’été.
« Dans ces patronages laïques, on permet à tous les enfants, et particulièrement à ceux qui ne peuvent pas partir pour différentes raisons, de vivre un été vraiment chouette, avec des actions éducatives de grande qualité, que le soutien important de la ville de Brest permet de mener », rappelle ainsi Claude Arnal, trésorier de la SPLM. 

1 500 enfants cet été

Cet été, près de 1 500 petits Brestois vont en effet profiter du savoir-faire et de l’énergie de la dizaine d’animateurs et d’animatrices qui oeuvrent au sein des associations de quartier de la SPLM (FL Saint-Marc, PL Sanquer, PL Recouvrance, PL Le Gouill, PL Guérin, PL Cavale Blanche, PL Lambézellec, PL Bergot), au plus près des habitants.

Et si certaines d’entre elles affichent complet, il reste encore des places disponibles dans certains des équipements. « On sait l’importance de la dynamique qu’impulsent ces associations de quartier, et à quel point les actions qu’elles proposent sont indispensables en termes de progrès social. Il faut vraiment se dire qu’elles sont une très belle solution de vacances pour les enfants », a rappelé Eric Guellec.


 

Fret maritime : le voilier cargo Gran de sail débarque à Brest

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Développement durable, Economie, entreprises

Le 14 juillet, le voilier cargo Grain de sail s'est amarré le long des quais du port de commerce de Brest. De retour d’un périple outre atlantique, où il a fait le plein de chocolat et café bios.

C’est une démarche novatrice, qui a pointé le bout de son étrave le long du 5è bassin du port de commerce, le 14 juillet, en fin d’après-midi. De retour de New-York puis de la République dominicaine, le navire de la société Grain de sail est revenu les cales chargées de 36 tonnes de cacao et d’une tonne de café vert, matières premières bios à destination de l’unité de production de tablettes de chocolat et de café, basée à Morlaix. 

Dérogation brestoise

« Le bateau a été construit pour acheminer nos produits. Nous en sommes à la deuxième traversée, avec un bilan carbone au ras des pâquerettes ! Et ce d’autant mieux que nous avons cette fois réussi à obtenir une dérogation pour accoster à Brest », s’enthousiasme Stéfan Gallard, directeur marketing de Grain de sail. 
Une belle histoire partagée donc, pour une aventure vertueuse que chacun ici souhaite voir se poursuivre depuis le port brestois. La CCIMBO, délégataire de la région Bretagne pour la gestion du port de commerce œuvre en tout cas en ce sens. 

 

Résidence autonomie : une formule d'hébergement à découvrir

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégorie : Vivre ensemble

Chaque mardi de l’été, la résidence autonomie de Poul ar Bachet propose des goûters découverte. Une manière conviviale de mieux connaître cette structure municipale d’hébergement, accessible à partir de 60 ans.

A partir du mardi 13 juillet, le jardin de la résidence autonomie de Poul ar Bachet s’ouvre aux habitants, pour des goûters découverte qui se répéteront chaque mardi de l’été, de 15 heures à 17 heures. 
Sur inscription ( par téléphone  au 02 98 37 36 70 ou par mail), les personnes intéressées vont ainsi pouvoir découvrir le fonctionnement de cette résidence pour seniors de plus de 60 ans. Des visites seront ainsi possibles, et une présentation des différentes activités proposées (ateliers mémoire, gym douce, chants…) aux résidents réalisée. 
Proche des transports en commun et des commerces, avec les halles du Pilier-Rouge à proximité, la résidence offre aussi un cadre sécurisant en pleine ville, mais à proximité de nombreux espaces verts. 

Ah, les voyages (culinaires) !

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Culture, Loisirs

Quarte circuits gourmands de Brest à Plougastel-Daoulas, pour autant de thèmes différents et de jeudis, à partir du 22 juillet, et à bord du bus à impériale du Brest city tour : c’est la proposition que font l’office de tourisme de Brest métropole et le Bretagne food tour pour un été insolite sur la métropole brestoise.

Se promener et parcourir les villes de Brest et de Plougastel-Daoulas à bord du bus à impériale du Brest city tour, à la rencontre des producteurs et chefs locaux ?
C’est la belle invitation que font le Bretagne food tour et l’office de tourisme de Brest métropole cet été, « avec une proposition vraiment insolite qui, nous l’espérons, rencontrera son public », explique Armel Gourvil, président de l’office de la métropole. 

Mettre en valeur les artisans locaux

Proposés les 22, 29 juillet, et les 5 et 12 août, et d’une durée comprise entre 2 h 30 et 4 heures, ces quatre circuits permettront « de mettre en valeur les artisans et les circuits courts de notre territoire, où l’on retrouve tous les produits imaginables, de la terre à la mer », analyse Thierry Laranicol, propriétaire des Viviers de Keraliou, qui participe à la démarche. 

Zoom sur les circuits gourmands proposés
  • Le PlougaBrest, 22 juillet (de 9 heures à 13 heures) : du port de commerce de Brest jusqu’à Plougastel-Daoulas, à la découverte des producteurs de fraises, d’huîtres ou de charcuterie, avec plat de résistance et dessert préparés par deux grands chefs locaux.

  • Le cheese expérience, 29 juillet (de 15 h 15 à 18 h 45) : dégustation de fromages avec le fromager affineur Sten Marc, puis direction Plougastel, pour visiter et goûter du fromage de chèvre bio.

  • La route de la crêpe, 5 août (de 9 heures à 13 h 30) : un circuit qui se déroule exclusivement à Plougastel, au départ de Brest, à la découverte d’un extraordinaire verger protégeant les pommiers de toutes les régions de France, avant de goûter à un cidre 100% breton, puis de déguster une crêpe et de s’arrêter au musée de la fraise et du patrimoine.

  • Le circuit des becs sucrés, 12 août (de 15 heures à 17 h 30) : Kouign aman, crêpes beurre-sucre et caramel au beurre salé sont notamment au programme !

 

L'office de tourisme de Brest métropole comme porte d'entrée

Toutes les informations sont à retrouver auprès de l’office de tourisme de Brest métropole, qui accueille les visiteurs en centre-ville de Brest, mais aussi dans des petits chalets installés aux Ateliers des Capucins ou au port de commerce, et à Plougastel-Daoulas.  

La totalité des circuits sont disponibles pour des groupes de 24 à 30 personnes. 

 

Les 10 et 11 juillet, immersion japonaise au Tokyo market

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégorie : Loisirs

Samedi 10 et dimanche 11 juillet, Brest a rendez-vous avec le Japon ! Deux jours durant, au cours Dajot, la première édition du Tokyo market ouvre la voie aux traditions et sagesses du pays du Soleil levant.

Des démonstrations d’arts martiaux, des récitations de Haïku, des cérémonies du thé et des mets aux saveurs d’umami, cette 5è saveur propre aux pays de l’Asie : les samedi 10 et dimanche 11 juillet, le Tokyo market promet un visa pour le Japon, au départ du cours Dajot ! 

 Le Japon à l'heure brestoise

« Nous souhaitons développer à Brest, outre les marchés traditionnels, des formes éphémères. La proposition du Tokyo market tombait à point nommé pour tester cette formule ! », résume Karelle Hermenier, adjointe au maire de Brest en charge des dynamiques commerciales. 
Créé par Jean-Pierre Gimenez, ce Tokyo market fait cet été un tour de France, qui s’arrête donc pour la première fois à Brest. Et si le Japon est à l’honneur, c’est largement à travers les savoir-faire locaux que les traditions japonaises se déclineront les 10 et 11 juillet.« C’était l’une des conditions que nous avons posées : que ce marché permette aussi de faire la lumière sur toute une communauté d’acteurs locaux, qui mettent en valeur la culture japonaise toute l’année », précise l’élue. 

Gastronomie et art de vivre

Sur place, on trouvera cinq restaurants, le fameux Bubble tea, mais aussi des démonstrations d’arts martiaux, ou encore la possibilité de bénéficier de massages traditionnels japonais. Une scène verra aussi les adeptes du Cosplay, qui consiste à se déguiser à l’image d’un personnage de fiction, exposer leurs talents. Des ateliers autour du manga seront par ailleurs organisés, de même que des démonstrations autour de l’art de l’emballage en tissu. Enfin, des représentants du jumelage qui lie Brest à Yokosuka seront également présents. 

Une quarantaine de stands, dont 60 % seront tenus par des professionnels et créateurs locaux, seront au rendez-vous de cette première ouverte à tous : samedi 10 de 11 heures à 21 heures et dimanche 11 de 11 heures à 19 heures . 

A Guipavas, le square des Châtaigniers a fait peau neuve

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégorie : Aménagement du territoire

Il n’était plus vraiment adapté aux attentes des nouvelles générations du quartier : après plusieurs mois de travaux, le square des Châtaigniers, à Guipavas, s’est refait une beauté. Pour offrir plus d’équipements, de confort et de sécurité aux familles.

Situé tout près de l’école Jacques Prévert de Guipavas, dans un quartier résidentiel en plein renouvellement générationnel, le square des Châtaigniers offre désormais aux habitants un espace adapté aux usages et à leurs attentes. 
« Les habitants du quartier souhaitaient une évolution du lieu, et elle prend tout son sens dans un quartier qui s’est rajeuni, avec une école en pleine expansion à proximité », apprécie Fabrice Jacob, maire de la commune. 

Trois carrés pour différents usages

Après une étude des besoins, Brest métropole a lancé le chantier cet hiver, pour un lifting bienvenu. Désormais, le square est ainsi largement ouvert sur la rue, avec un accès facile pour les personnes à mobilité réduite comme pour les poussettes. Trois placettes composent l’ensemble : 

  • un carré potager où les habitants trouveront des fruits et des plantes aromatiques
  • une aire de jeux pour les tout-petits et les petits
  • une aire dédiée aux ados et pré-ados, avec une aire protégée et dédiée au Panna, la dernière tendance du football de rue pour les jeunes. 

Deux allées ensablées permettront aussi la pratique de la pétanque, là encore pour répondre aux demandes des habitants. 

Un aménagement respectueux de l'environnement

Le sol entourant les jeux des petits a été protégé par des copeaux de bois, tout aussi efficaces que les revêtements artificiels et bien plus vertueux en matière de développement durable. Les eaux pluviales sont gérées sur la parcelle, afin d'éviter tout engorgement du réseau. Enfin, côté sécurité, le square est désormais bordé par une clôture végétalisée en saule tressé, qui ajoute au cachet de l’ensemble, tout en permettant de marquer le périmètre du site. 

Brest métropole a investi 95 000 euros sur ce projet, au titre de la politique de proximité sur l’espace public. 
 

A Gouesnou, des travaux achevés impasse de Parc ar Chapel

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Déplacements, Urbanisme

L’impasse Parc ar Chapel, à Gouesnou, vient d’achever sa mue, à la suite d’un chantier mené par la division opérationnelle de Brest métropole.

Suite à la pose d'assainissement, l’impasse de Parc ar Chapel, à Gouesnou, nécessitait une vraie cure de jouvence, qui vient de s’achever. Trois semaines de travaux, entre le 18 juin et le 6 juillet, ont ainsi permis de redonner au secteur une belle allure, pour un montant de 40 000 euros, issus des crédits de proximité de Brest métropole

Un devers unique a été posé pour canaliser les eaux pluviales et éviter les débordements sur la chaussée, des places de parking ont été créées, la chaussée a été entièrement réhabilitée et l’éclairage public a également été refait à neuf.

Le chantier a été livré le 6 juillet, en présence de Stéphane Roudaut, maire de Brest, et d’Yves Du Buit, vice-président de Brest métropole en charge de la proximité territoriale. 

Haut de Jaurès : le renouveau gagne du terrain

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Aménagement du territoire, Habitat

La déconstruction de l’îlot Chapdelaine et la reconstruction programmée de nouveaux logements vient apporter une nouvelle pierre à l’édifice du renouveau urbain du Haut de Jaurès. Le 9 juillet, une journée de découverte des projets d’aménagements des espaces publics du secteur est organisée.

Ça bouge du côté du Haut de Jaurès ! Démarrée en mai, l’opération de déconstruction de l’îlot Chapdelaine a bien avancé, et laissera place à un nouvel ensemble de 18 logements, portés par Brest métropole habitat. Un signal de plus de la renaissance et de la vitalité d’un secteur qui avait pâti du poids des ans. 
« Depuis de nombreuses années, ce secteur du Haut de Jaurès retient toute notre attention. A l’image de nombreux autres quartiers dans bien d’autres villes en France, ce quartier avait vieilli. Nous avons donc engagé des réflexions, et surtout, désormais, des travaux », souligne François Cuillandre, maire de Brest et président de Brest métropole. 
A l’occasion d’une visite de chantier, le premier édile se tient sur le chantier de déconstruction de l’îlot Chapdelaine, identifié comme l’un des plus dégradés du secteur. 

Un nouvel ensemble immobilier

Depuis le mois de mai, la déconstruction est en cours, pour 19 logements insalubres, un hangar de stationnement et deux anciens commerces. Les travaux se déroulent en deux tranches, dont la première s’achèvera en août, avant une seconde qui interviendra à l’automne, au niveau des 222 et 224 rue Jean Jaurès, où une placette verra le jour. 
L’ancien îlot insalubre laissera ensuite place à l’arrivée de nouveaux logements, portés par Bmh, et mixant les formes d’habitat (collectif, accession à la propriété, maisons indivuelles). Des espaces paysagers sont aussi prévus. 

130 logements sortis de l’insalubrité

L’opération se situe dans le droit fil du programme de renouvellement urbain en cours sur tout le secteur du Haut de Jaurès : « Depuis 2016, grâce à une action publique forte, nous avons pu financer des travaux pour une quinzaine d’immeubles, et sortir de l’insalubrité quelque 130 logements », rappelle ainsi Patricia Salaun-Kerhornou, vice-présidente de Brest métropole en charge de l’urgence sociale. A noter que, chaque fois, un accompagnement renforcé des habitants est assuré, de façon à assurer un relogement dans les meilleures conditions. 

Nouveaux espaces publics

Outre l’habitat ce sont aussi les espaces publics du quartier qui vivent une véritable mue depuis quelques mois. Après une concertation avec les habitants en 2019, un plan guide basé sur le quotidien et les envies de celles et ceux qui vivent le Haut de Jaurès a été écrit, qui vise à valoriser au mieux l’espace public (création de placettes, colorisation des façades…). Un espace de stationnement a ainsi été créé rue Magenta, où un projet artistique est en cours. La démolition d’un immeuble rue Kerfautras va aussi désormais permettre de voir le jardin Laënnec agrandi de quelque 300 m² ! 

Rendez-vous le 9 juillet

Et ce n’est qu’un début, avec de nombreux autres projets de réinvention du quartier dans les cartons. Pour accompagner cette mue, et faciliter l’appropriation des futurs nouveaux espaces publics par les habitants, un rendez-vous public est organisé le vendredi 9 juillet de 13 h 30 à 18 h 30. Des aménagements tests seront réalisés à l’angle des rues Jules Ferry et Jean Jaurès (face au Celtic), et les visiteurs pourront tester le mobilier, tout en profitant d’animations artistiques. Des balades de découverte d’un futur jardin seront proposées à 15 heures et 17 heures. 

 

 

La révolution du Haut de Jaurès passe aussi par un renouveau de l’activité économique, portée par le Générateur mis en place par la collectivité. Le dispositif a ainsi permis à de nombreux acteurs (associations, collectifs etc..) de s’implanter en pieds d'immeubles. La vacance commerciale du secteur passera ainsi de 40 % en 2016 à 12 % fin 2021.  

Les vacances au musée !

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Evénement, Exposition, Jeune public

Une riche programmation culturelle vous attend au musée tout l'été avec des propositions pour tous les publics !

 

Visites couplées

Les visites couplées sont à l’honneur, en partenariat avec le service Patrimoines de la ville de Brest, le musée national de la Marine et le centre d’art Passerelle.

  • Visites couplées Les peintres de la mer 
    Mercredi 7 juillet à 16h
    De Louis-Philippe Crépin à Titouan Lamazou, en passant par Pierre Péron et Lucien-Victor Delpy, tous ont un lien indéfectible à la mer. Peintres de la Marine, peintres navigateurs et peintres de marines, ils en ont fait un sujet de prédilection. Venez les découvrir au musée des beaux-arts puis au musée national de la Marine.

  • Visites couplées Brest et la Marine
    Mercredi 21 juillet et samedi 28 août à 16h

    Depuis le 17e siècle, le paysage de la ville de Brest est marqué par la présence de la Marine, de son arsenal et de ses ateliers de construction. Le service Patrimoines et le musée des beaux-arts vous invitent à découvrir l’histoire du port militaire et de ses mutations, depuis les œuvres du 17e siècle jusqu’aux paysages d’aujourd’hui.

  • Visites couplées Faut pas pousser - Les géants
    Mardis 27 juillet et 24 août à 14h30

    Ces visites sont l’occasion de découvrir le travail de Pascal Rivet à travers ses œuvres célébrant l’univers du cyclisme. La visite débute au musée des beaux-arts et se poursuit au centre d'art contemporain Passerelle.
Visites commentées

D’autres visites commentées sont également proposées pour découvrir les collections du musée. 

  • Visites commentées Au tour du jaune ! 
    Mardis 13 juillet et 10 août à 15h
    Si le pigment ocre est utilisé dès les peintures pariétales, la symbolique médiévale déprécie la couleur jaune pour plusieurs siècles, avant qu’elle ne soit réhabilitée à la fin du 19e siècle. Emblématique du Tour de France, qui prend cette année son départ à Brest, le jaune est au cœur de cette visite à travers les œuvres du musée !

  • Visites commentées Marines, d'hier à aujourd'hui
    Mardi 20 juillet à 15h et jeudi 12 août à 16h30

    À l’occasion de la tenue à Brest du 45e Salon de la Marine, cette visite propose de découvrir les plus belles marines de la collection du musée. Batailles navales, naufrages romantiques, marines nabies et symbolistes ou encore représentations abstraites de la mer, découvrez l’évolution du sujet maritime à travers les siècles. 

  • Visites-éclair
    Dimanches 4 juillet et 1er août à 15h, 15h30 et 16h

    Centrées autour d’une œuvre, d’un artiste ou d’une thématique, les visites-éclair permettent d’en découvrir l’essentiel.
Enfants et familles

Le musée a aussi pensé aux enfants et aux familles, avec de nombreux rendez-vous !

  • Visites-ateliers : Les p'tits artistes (4-6 ans)
    Jeudis 8 juillet, 29 juillet et 19 août à 16h30 : Une mer de papier
    Mardis 13 juillet, 3 août et 24 août à 16h30 : Vive le jaune !
    Mardis 20 juillet, mardi 10 août et jeudi 26 août à 16h30 : Couleurs et géométrie
    Mardis 27 juillet et 17 août à 16h30 : Portraits à la mode

  • Visites-ateliers : Les aventuriers de l'art (7-10 ans)
    Jeudi 8 juillet, mardi 3 août et jeudi 26 août à 16h30 : En équilibre !
    Jeudis 15 juillet et 5 août à 14h30 : La petite fabrique du paysage
    Jeudis 22 juillet et 12 août à 14h30 : La valise du voyageur
    Jeudis 29 juillet et 19 août : En pleine tempête ! 
  • Visites en familles : En mer !
    Jeudis 15 juillet et 5 août à 16h30

    Après avoir découvert les tempêtes et les naufrages de la collection, petits et grands fabriquent leurs propres embarcations !

  • Ateliers pour dessiner la mer avec Hélène Legrand (adultes et adolescents à partir de 12 ans)
    Mercredi 25 août à 10h et 15h
    Autour des toiles du musée, Hélène Legrand, Peintre officiel de la Marine dévoile les secrets des artistes pour représenter le mouvement de la mer, les vagues et l’écume. À la craie, au fusain ou au crayon aquarellable, cet atelier permet de découvrir des techniques sèches, la poésie de l’élément marin et le patrimoine brestois.

Retrouvez l'ensemble de la programmation estivale dans l'agenda ! 

Quand la musique résonne !

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Culture, Loisirs

L’été à Brest sera sportif, artistique, mais également musical ! Avec son programme “Voyagez à Brest”, la ville de Brest remet les artistes et les concerts au centre des regards, avec une programmation mélodieuse, éclectique et multi-sites.

« Bien sûr, il n’y aura pas les traditionnels Jeudis du port. Bien sûr, il n’y aura pas de feu d’artifice. Mais la ville de Brest a pris la décision forte de ne pas laisser un été se dérouler sans spectacle, sans musique, sans fête. » Fortuné Pellicano, adjoint au maire de Brest en charge de l’animation, a dévoilé ce 6 juillet les contours de la programmation musicale brestoise de l’été, et elle devrait assurer de grands moments !

Sur le site exceptionnel du polder

Montée avec les partenaires fidèles de la ville, que sont Quai ouest musiques ou Margoulins Productions, la programmation n’oubliera aucun quartier de la cité du Ponant.
Et les premières notes vont résonner dès le 7 juillet, au niveau du polder du Moulin-Blanc, « sur un site exceptionnel et inédit géré et mis à disposition par la Région Bretagne », pose-t-on du côté de chez Margoulins productions, à l’origine de ces soirées intitulées “Un bon pold’air” qui vont rythmer tout l’été.
Rendez-vous les 7, 15, 24 et 28 juillet, et les 3, 12 et 21 août, en fin de journée/début de soirée, pour des soirées de concerts en partenariat avec de nombreux acteurs locaux (Plages magnétiques, La Carène…), de contes dédiés au jeune public, avec l’association Adao (le 24 juillet, de 16 heures à 19 heures), ou de pique-nique électro avec Astropolis (le 21 août, de 12 h 30 à 15 h 30). 

Aux quatre coins de la ville

« On va regoûter aux plaisirs de refaire et de revoir du live et des concerts à Brest », se réjouit de son côté Jacques Guérin, de Quai ouest musiques, qui proposera également son lot de belles dates en plusieurs lieux de la ville. Du jardin des explorateurs à la place Ansquer, du Grand Large au jardin Segalen, les formations de rock, de rap, de pop, de chanson française poseront leurs mélodies au plus près des quartiers de la ville, avec des artistes locaux des plus talentueux (Colin Chloé et Pierre Decroo, dès le 9 juillet, à partir de 18 heures, au jardin des explorateurs, par exemple).
Seule la date programmée au port de commerce, au niveau du bâtiment du Grand Large (30 juillet, 18 heures) avec Julien Appalache et David Crozon fera l’objet d’une réservation obligatoire.
Pour toutes les autres dates, qu’elles soient en lien avec “Un bon pold’air” ou Quai ouest musiques, les protocoles sanitaires seront appliqués et les jauges délimitées pour chaque spectacle.
A noter aussi que des fanfares animeront le port de commerce et le centre-ville de Brest de 18 heures à 20 h 30 en juillet et en août.

La Croix-Rouge française vient à la rencontre des habitants

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Solidarité, Vivre ensemble

La Croix-Rouge française lance une campagne de sensibilisation auprès du grand public. Durant cette période, les équipes de l’association viendront à la porte des habitants de Brest pour présenter les actions menées par la Croix-Rouge française avec pour objectif de gagner de nouveaux soutiens réguliers.

Cette opération, conduite par les équipes de la Croix-Rouge française, vise à gagner de nouveaux donateurs qui permettront à l’association de poursuivre ses différentes missions en France comme à l’international.

De 10h à 20h du lundi au vendredi et jusque 18h le samedi, les équipes de l’association, parfaitement identifiables grâce à un badge et une tenue aux couleurs de la Croix-Rouge française, passeront en porte-à-porte au domicile des habitants. Ils leur présenteront les différentes activités de l’association avec pour objectif d’obtenir de nouveaux  donateurs réguliers. Les personnes qui souhaitent participer rempliront un bulletin et s’engageront à donner 15 euros  par mois par prélèvement automatique. Ces visites ne feront en aucun cas l’objet d’une quête en espèce ou en chèque.

Respect des gestes barrières

En cette période chamboulée par la crise du COVID-19, les équipes de Croix-Rouge veilleront tout particulièrement à respecter les gestes barrières. Elles sont formées aux bonnes pratiques d’hygiène et respecteront la distanciation sociale. Enfin, elles n’entreront pas chez les habitants et procéderont à la saisie du  bulletin de soutien sans contact.  

Aide alimentaire et vestimentaire, samu social, lutte contre l’isolement des personnes âgées, Haltes Répit Détente  Alzheimer, postes de secours, Croix-Rouge sur Roues (dispositif mobile d’accompagnement social), actions à  l’international... Toujours reconnues parfois aussi méconnues, les actions menées au quotidien par la Croix-Rouge française au sein de ses 1 000 unités locales par ses 60 000 bénévoles sont multiples et très étendues

Retour sur la 17e édition de la Nuit des musées

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégorie : Evénement

Merci à tous nos visiteurs et partenaires pour ces belles retrouvailles à l'occasion de la Nuit des Musées, ce samedi 3 juillet !

Au programme : impromptus de danse avec la compagnie Le Pôle, ateliers créatifs avec l'association Kuuutch, visites-express de l'exposition Faut pas pousser et visites-éclair dans les collections du musée.

Retrouvez l'album complet de la soirée.

Photographies : © Julien Creff

Tout un été d’arts de la rue !

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Culture, Loisirs

Dans le cadre de “Voyagez à Brest”, la programmation mise en place par la ville de Brest et nombre de ses partenaires, les arts de la rue n’ont sans doute jamais aussi bien portés leur nom, avec des spectacles qui vont essaimer dans toute la ville.

Avec une vingtaine de rendez-vous programmés dans les sept quartiers brestois cet été, le volet arts de la rue du programme “Voyagez à Brest” s’apprête à relancer le dispositif inédit qui avait été lancé l’an dernier, assurant aux Brestois et aux visiteurs un été 2020 « festif, animé et culturel », comme le résume Fortuné Pellicano, adjoint au maire de Brest en charge de l’animation.


Rebelote cette année donc, « à ceci près qu’on a disposé d’un peu plus de temps en cette période de crise sanitaire pour préparer une nouvelle saison estivale qui sera marquée par le lien fort qui existe entre la ville de Brest et le Fourneau », analyse l’élu. 

 

Tous les quartiers brestois investis

Une vingtaine de propositions vont ainsi se faire jour durant l’été, et aucun des quartiers de la ville ne sera oublié. « Nous avons mis en place une programmation qualitative, exigente mais surtout populaire, qui prendra place dans de nombreux espaces publics qui n’avaient jusque-là jamais été investis », observe Caroline Raffin, directrice du Fourneau, centre national des arts de la rue. 


De la place Guérin au port, en passant par le centre-ville, les quartiers de Bellevue, Saint-Pierre, les Quatre Moulins, jusqu’au bois de la Brasserie à Lambézellec ou à Saint-Marc, les artistes programmés par Le Fourneau vont en effet essaimer leurs créations aux quatre coins de la ville, riches de propositions dansées, circassiennes ou encore théâtrales.

 

Rendez-vous dès le 7 juillet

Et tout cela débute dès les et 8 juillet avec, notamment, les impromptus de la compagnie Arenthan, dont le duo, accompagné d’une douzaine d’amateurs, va réaliser de véritables irruptions chorégraphiques entre le port et le centre-ville (mercredi 7 juillet, de 14 heures à 17 heures, et jeudi 8, de 14 heures à 18 heures). 
Ensuite, et à raison de deux à trois rendez-vous par semaine, c’est bien tout l’été à Brest qui va se parer des merveilles poétiques, et parfois très impressionnantes, dont sont capables les arts de la rue !  

 

Intelligence artificielle : le bon tempo brestois

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Economie, entreprises, Numérique

Des écoles de haut niveau et un accompagnement des entreprises dans la maîtrise des enjeux de l'intelligence artificielle : Brest métropole s'est déjà dotée de beaux atouts pour que le territoire sache répondre à ce défi majeur de l'économie de demain.

Avec une école dédiée à la formation de ceux qui seront les talents de l'intelligence artificielle de demain, mais aussi désormais un réseau professionnel apte à accompagner les entreprises du territoire dans leur mutation, le territoire de Brest métropole s'inscrit résolument dans le bon tempo pour relever le défi de l'intelligence artificielle. 

Un écosystème local développpé

Les 30 juin et 1er juillet, 200 personnes ont ainsi pris part à la deuxième édition des AI Days.bzh, mise sur pied par le technopôle Brest Iroise. Objectif : informer celles et ceux qui ambitionnent de se lancer, pour les embarquer dans le plan de développement Brest is AI. Et mieux les intégrer à un écosystème local déjà bien développé. 

Un réseau professionnel et des talents en devenir

Le groupe Data Science Brest, déjà fort de 700 membres, propose ainsi de nombreuses réunions d'information, qui peuvent permettre aux professionnels de mieux comprendre les enjeux de l'intelligence artificielle, et de se préparer à y plonger ! Et pour celles et ceux qui cherchent dès aujourd'hui les talents qui leur permettront de le faire, la communauté de l'enseignement supérieur brestois peut largement répondre à la demande, avec différentes formations qui intègrent l'intelligence artificielle dans leurs cursus ( IMT Atlantique, Enib, Ensta Bretagne, Isen ou Cesi). Sans compter l'école Microsoft by Simplon, qui propose une formation de développeur data IA, pour laquelle une nouvelle promotion démarrera à l'automne prochain.

Un accompagnement non négligeable

Enfin, le dispositif Brest Lab is AI peut aussi accompagner les entreprises du bassin dans la valorisation de leurs données tr l'optimisation de leurs performances, avec la possibilité de missionner un expert externe capable de lever les verrous techniques en interne. 
Intelligence artificielle, vous avez dit intelligence artificielle ? Sur Brest métropole en tout cas, la dynamique est bel et bien au rendez-vous ! 

 

Le 45è salon de la Marine s'amarre à Brest

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégorie : Culture

C’est une première à Brest, et elle a toute sa raison d’être. Jusqu’au 19 septembre, le 45è salon de la Marine s’y installe, pour donner à voir toute la richesse des peintres officiels de la Marine. Embarquement immédiat.

Jusqu’au 19 septembre, trois lieux emblématiques de la ville de Brest accueillent le 45è salon de la Marine : le musée des Beaux-arts, le musée de la marine et la médiathèque François Mitterrand – Les Capucins. 

Inédit à Brest

« Dans cette ville très attachée à la mer, c’est évidemment un grand honneur d’accueillir le salon de la marine », apprécie François Cuillandre, maire de Brest et président de Brest métropole. Les deux collectivités soutiennent d’ailleurs l’événement par une participation financière de quelque 47 000 euros au total. 
C’est peu dire que l’amarrage de ce salon dans la cité du Ponant fera date. Car, habituellement, c’est au sein du Palais de Chaillot qu’il se tient, tous les deux ans. Le site étant en travaux depuis de longs mois, c’est donc vers la ville portuaire la plus à l’ouest que le rendez-vous des amoureux de l’art maritime s’ancre… avec une année de décalage. Le 45è salon de la Marine aurait en effet dû se tenir en 2020, mais aura comme tant d’autres manifestations culturelles, dû patienter un an de plus pour voir le jour. 

Trois lieux, trois voyages 

Pour célébrer cette grande première, Brest a tiré le tapis rouge et propose trois lieux d’expositions comme autant de voyages à travers l’univers des peintres officiels de la Marine. 

 

  • Le musée des beaux-artsprésente ainsi une sélection d’œuvres de 35 peintres officiels de la Marine, créés sur la thématique Mer en fête/ Mer en feu
  • Le musée de la marinerend quant à lui le traditionnel dernier hommage aux peintres officiels décédés depuis le dernier salon de 2017. 
  • La médiathèque François Mitterrand – Les Capucins propose enfin les œuvres d’artistes, amateurs ou professionnels, sélectionnés par un jury de personnalités de l’art et de la mer. Le jury proposera ensuite les artistes qui pourront devenir à leur tour peintres officiels de la Marine, nommés par la ministre des Armées. 

Les amateurs d’art et de mer ont donc tout l’été pour embarquer dans ce voyage à travers les imaginaires iodés du petit peuple que forment les peintres officiels de la marine, au service de cette passion commune pour la mer, ses raisons et ses déraisons. 

Dix signataires de la charte pour le climat aux côtés de Brest métropole

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégorie : Développement durable

Afin d’inciter les acteurs publics et privés du territoire à agir pour lutter contre le changement climatique, Brest métropole, dans le cadre du projet européen Tomorrow, leur propose une charte d’engagement volontaire, adossée au Plan Climat. Dix organisations viennent de la signer.

A travers son plan climat air énergie territorial 2019-2025, Brest métropole met en oeuvre un plan d’actions pour décliner localement les objectifs nationaux de transition énergétique et lutter contre le changement climatique.

La baisse des émissions de gaz à effet de serre du territoire implique des actions de la part des collectivités, sur leur patrimoine et compétences, mais ne peut s’y limiter.

Les acteurs du territoire sollicités 

La mobilisation des acteurs publics et privés du territoire est indispensable. Les activités et le patrimoine de chacun représentent d’importants gisements d’économies d’énergie et de production d’énergie renouvelable. Les changements de comportements individuels peuvent aussi être favorisés parmi les salariés, clients, étudiants, bénévoles d’une organisation, quelle que soit sa taille et ses activités. 

C’est en ce sens que Brest métropole sollicite aujourd’hui les acteurs du territoire (entreprises, administrations, associations, …) en leur proposant de signer une charte engageante, qui illustre leur volonté de prendre part à la transition énergétique, climatique et sociétale du territoire.
 

Une charte conçue pour s’inscrire
dans une démarche de progrès 

La charte est conçue pour permettre aux signataires de s’engager selon différents niveaux d’avancement, qu’ils soient déjà au stade d’un bilan carbone ou encore en phase de réflexion et sensibilisation.

Six catégories thématiques sont proposées, ainsi que des exemples d’actions, pour guider les volontaires :

  • énergie,
  • mobilité,
  • alimentation,
  • déchets,
  • actions transversales,
  • sensibilisation.

La métropole et des partenaires extérieurs peuvent apporter des recommandations pour inciter les signataires à prendre des engagements cohérents et suffisamment ambitieux. Des pré-diagnostics réalisés par la métropole et ses partenaires peuvent également être un point de départ pour définir un plan d’actions adapté. 

Dix premiers signataires 

Dix premiers signataires ont présenté des engagements et signé cette charte : l’association Aux Goûts du Jour, l’association CLCV, Brest’aim, le Centre Météo France, Ener’gence (Agence locale de l’énergie et du climat), l’ENIB, l’ENSTA Bretagne, Icade Promotion, les Pompes Funèbres des Communes Associées, la SCOP Celtabio. 

Comment participer 

Tous les acteurs intéressés par cette démarche sont invités à se rapprocher de Brest métropole, direction écologie urbaine, par mail

Une soirée d’échanges et d’information est également prévue, dans le cadre du projet Tomorrow, le mercredi 7 juillet, à partir de 17h30, à l’Auberge de jeunesse du Moulin Blanc à Brest

Nouveau service pour l’Open de tennis de Brest

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Loisirs, Sport

Annulé l’an dernier pour cause de crise sanitaire, l’Open de tennis de Brest revient du 25 au 31 octobre à Brest arena avec, à sa tête, Arnaud Clément, nouveau directeur du tournoi, qui succède à Nicolas Escudé.

« Je suis très fier de succéder à Nicolas Escudé à la tête de l’Open de tennis de Brest. C’est un tournoi bien rôdé, avec ses propres valeurs, et je compte bien les faire perdurer. »
Le 30 juin, Arnaud Clément, ancien numéro 10 mondial, a officiellement pris la direction de l’Open de tennis de Brest, dont la sixième édition se déroulera du 25 au 31 octobre, à Brest arena

Un tournoi qui voit naître les talents

La liste des joueurs participants ne sera communiquée que trois semaines avant le début du tournoi, mais une chose est sûre : ils sont déjà nombreux, les tennismen à avoir débuté à Brest et à avoir éclaboussé le circuit mondial de leur talent.
On pense notamment à Stefanos Tsitsipas, finaliste à Brest en 2017 et finaliste à Roland Garros cette année, ou à Ugo Humbert, vainqueur de la dernière édition brestoise, puis du tournoi de Halle il y a quelques semaines. 

« Un spectacle de très haut niveau »

« L’édition 2021 arrive et nous travaillons d’arrache-pied pour qu’elle soit exceptionnelle, assure Stéphane Abjean, président de l’association Challenger tour de Brest. Après l’annulation de celle de 2020, nous avons hâte de pouvoir de nouveau offrir à tous un spectacle de très haut niveau à Brest. » Rendez-vous est pris !
 
 
    
 
  
  
 
 

 

Des séjours d'été organisés par les patronages brestois

jeu, 18/11/2021 - 00:22

Catégories : Jeunesse, Loisirs

Réunis au sein de la société des patronages laïques municipaux de Brest (SPLM), différentes structures brestoises proposent un grand nombre de séjours d’été à destination des enfants. Si certains affichent déjà complets, il reste de nombreuses places disponibles !

« Les patronages laïques brestois mènent de grosses actions à l’année dans le secteur de l’enfance, que ce soit en activités extra-scolaires ou en activités périscolaires, pose Claude Arnal, trésorier de la SPLM. Et l’été reste une période importante durant laquelle ils continuent d’œuvrer pour que tous les enfants puissent partir en vacances. » 

Huit structures de quartier

Réunissant le foyer laïque de Saint-Marc, le PL Bergot, le PLM Cavale Blanche, le PL Jean Le Gouill Stade Quilbignonais, le PL Guérin, le PL Lambézellec, le PL Recouvrance et le PL Sanquer, la SPLM propose ainsi, cette année, un catalogue de séjours d’été propre à chaque structure, « à la place du traditionnel catalogue commun à tous, qui n’a pu être monté en raison des incertitudes liées au contexte sanitaire », poursuit Claude Arnal.
Tous ces séjours viennent évidemment compléter l’offre d’accueil classique mise en place durant l’été, mais permettront donc à certains petits Brestois de découvrir des horizons nouveaux

Nombreuses propositions

“Au cœur de la nature sur les bords de l’Elorn” avec le foyer laïque de Saint-Marc (pour les 7-10 ans, du 23 au 27 août), “Face à la mer” dans une base nautique du côté de Santec (pour les 10-14 ans, du 16 au 20 août), séjours nautique avec le PL Le Gouill, ou à Telgruc-sur-Mer avec le PL Guérin (du 19 au 23 juillet, pour les 6-9 ans)...

Les propositions, dont les tarifs sont calculés en fonction des quotients familiaux, et qui bénéficient aussi du soutien de la ville de Brest et de la CAF, sont légion.

Quelque 1 000 enfants partiront cet été grâce à toutes ces structures réunies autour de la SPLM, qui proposera également son propre stage équestre du 2 au 6 août, et du 9 au 13 août, au centre du Questel (pour les 8-15 ans)

Les contacts sont à prendre directement auprès des structures affiliées à la SPLM. 

  • PL Le Gouill 02 98 05 54 37
  • PL Bergot 02 98 03 18 78
  • PL Sanquer 02 98 43 91 35
  • PL Guérin 02 98 80 08 42
  • FL de Saint-Marc 02 98 02 14 80
  • PL Cavale Blanche 02 98 45 86 43
  • PL Lambézellec 02 98 03 05 02
  • SPLM 02 98 02 86 60

 

Pages