Souscrire à flux Actualités de Brest.fr
Toutes les actualités dès leur publication sur le site www.brest.fr
Mis à jour : il y a 1 jour 2 heures

Livre de prières

lun, 01/11/2021 - 00:00

Catégorie : L'oeuvre du mois

L'œuvre du mois de novembre est présentée par Tiphaine Aubin, qui travaille en ce moment dans les réserves à l'inventaire des collections extra-occidentales.

J'ai choisi de vous faire découvrir aujourd’hui un objet rare, un livre de prières tibétain du 19e siècle. Ce manuscrit bouddhique est écrit en alphasyllabaire tibétain, une forme d’écriture cursive basée sur le son des mots, créée au 7e siècle et inspirée du système de l’écriture indienne (le brahmi). 

Les livres de prières contiennent généralement des mantras, des « instruments de pensée » constitués de syllabes sacrées dotées d’un pouvoir spirituel. Ils sont récités à voix haute ou basse un grand nombre de fois au cours de la méditation bouddhique : « Om mani padme hum », étant l'un des plus connus et prononcé au début de toute récitation sacrée par les bouddhistes tibétains. Il peut éventuellement se traduire par « Le joyau du lotus », mais il a été interprété de nombreuses façons ce qui rend presque impossible sa traduction exacte ; on l’utilise pour invoquer l’expression de la compassion ou la bienveillance de Bouddha. Chaque syllabe a sa signification. Par exemple, le mantra monosyllabique « om » constitue le symbole sonore de l'absolu et de la pureté de l’esprit.

Ce petit livre de prières est formé de plusieurs feuillets rectangulaires écrits recto-verso et assemblés par un simple fil de coton. Chaque page est soigneusement percée d’une cordelette colorée et nouée servant à tourner les pages. Dans les marges, des encadrements et des décors géométriques sont directement peints à la main. 

Rade de Brest : tout un potentiel à mettre en avant

jeu, 28/10/2021 - 16:06

Catégories : Aménagement du territoire, Cadre de vie

Parce que la rade de Brest est l’une des plus belles au monde, autant miser sur ses atouts. C’est ce que propose Brest Terres Océanes, à travers un programme de propositions d’aménagements touristiques.

Donner une identité commune aux espaces littoraux de bord de rade, les englober dans un ensemble aux multiples atouts aujourd’hui encore trop méconnus des visiteurs comme des habitants de la région : tel est l’objectif du groupement d’intérêt public Brest terres Océanes, en proposant aux communautés de communes en lien avec la rade de Brest de procéder à des aménagements sur certains de leurs sites. 
« Il s’agit aujourd’hui de proposer des solutions, pour créer un parcours visiteur attractif et cohérent sur tout le littoral de la rade », résume Olivier Costil, directeur de Brest terres océanes. 

Faire rade

« Il n’y a sans doute pas de site comparable à la rade de Brest au niveau national. Le sujet de sa mise en valeur est évoqué depuis longtemps, pour son potentiel majeur, mais jusqu’à présent les choses n’étaient pas coordonnées. Nous souhaitons aujourd’hui passer à la vitesse supérieure », expose Patrick Leclerc, président de BTO. 
En se basant sur des travaux existants, le groupement d’intérêt public a donc planché sur une stratégie à mettre en œuvre pour « ensemble faire rade ». Avec une première étape qui a consisté, via un groupement d’études, à sélectionner 20 sites à aménager, du Conquet à la presqu’île de Crozon, en passant par l’Aulne et l’Elorn maritimes. 

Consolider et étirer les saisons touristiques

Le tout dans une logique où chacun garde bien à l’esprit la fragilité de ce trésor naturel que constitue la rade :« Il n’est pas question de s’orienter vers du tourisme de masse, mais bien de proposer des aménagements qui pourront permettre de mieux répartir les visiteurs sur des sites différents, aujourd’hui moins mis en valeur que d’autres », poursuit Patrick Leclerc. Quelques pistes sont d’ores et déjà connues, avec des accès facilités à la mer, et des espaces de stationnement délimités pour éviter le stationnement sauvage, mais aussi le prolongement de sentiers de randonnée et de découverte, comme cela est proposé à Landerneau, le long de l’Elorn.  

Fruits d’une année de travail, ces propositions sont désormais étudiées par les communautés de communes concernées. « Les choses se feront si elles doivent se faire via les collectivités, à court, moyen ou long terme, et en venant souvent compléter des projets existants. Avec un objectif : maintenir la fréquentation touristique, mais aussi étirer la saison », précise Olivier Costil.  

Copropriétés : permanences de la CLCV

jeu, 28/10/2021 - 13:27

Catégorie : Habitat

Suspendues durant la crise sanitaire, les permanences de la CLCV reprennent du service sur le haut de Jaurès, à Brest.

Après une interruption due à la crise sanitaire, la CLCV reprend ses permanences d’information à destination des co-propriétaires, sur le haut de Jaurès. 

Tous les lundis après-midi

Missionnée par Brest métropole dans le cadre de son programme de soutien aux copropriétés, la CLCV propose, tous les lundis après-midi ( de 13 h 30 à 17 h 30), des permanences d’information à destination des copropriétaires. Situées au 223 de la rue Jean Jaurès, elles permettront aux habitants de mieux s’informer sur le fonctionnement et la vie des copropriétés (organisation, budget, relation syndic, plan de patrimoine…). Un fonds de documentation est également mis à disposition. 
Contact : 02 98 01 08 51

La ville de Brest recrute des agents recenseurs

mar, 26/10/2021 - 11:41

Catégorie : Emploi, formation

Afin d’assurer la campagne de recensement de la population qui se déroulera début 2022, la ville de Brest recherche 28 agents recenseurs.

La prochaine campagne de recensement de la population se déroulera du 20 janvier au 26 février 2022. Pour assurer l’opération, la ville de Brest recherche des agents. 

Du 10 janvier au 4 mars

Afin de mener à bien le recensement annuel, la ville recrute des personnes de différents profils, pour 28 contrats à durée déterminée, en temps non complet, du 10 janvier au 4 mars 2022. Une formation obligatoire sera assurée avant prise de contact avec les habitants sur un secteur de la ville. 
Pour postuler, rendez-vous sur cette page

Cinéma à Brest : décollage pour le Festival du Film Court !

lun, 25/10/2021 - 08:55

Catégories : Culture, Jeunesse, Loisirs

Le Festival européen du Film court de Brest revient du 9 au 14 novembre. Au programme : 6 jours de projection, 155 courts métrages à découvrir, dont 33 en compétition, et de nombreuses rencontres avec des professionnels du cinéma.

Pour cette 36e édition, les organisateurs du Festival européen du Film Court sont « très heureux de retrouver les spectateurs en salle ».

En salle et en ligne

Le Quartz en travaux, le festival se déploie dans plusieurs lieux de la ville de Brest

  • au Mac Orlan,
  • au cinéma Les Studios,
  • places des machines, aux Ateliers des Capucins,
  • à la médiathèque des Capucins,
  • au Multiplexe Liberté pour les scolaires.

Côté billetterie, tout se passe en ligne sur le site du festival. Ouverture des réservations le 27 octobre à 14h. Les places sont limitées, ne tardez pas !
Certains courts métrages projetés durant l’événement seront également disponibles en ligne à partir du 10 novembre.

Le meilleur du court métrage

33 courts métrages, venus de multiples pays, ont été sélectionnés pour participer aux compétitions. Une fois encore, les spectateurs auront la chance de voir sur grand écran le meilleur du meilleur. Cette année, plusieurs films à l’affiche concourent aussi aux César du cinéma.

  • La compétition européenne est le programme phare du festival. Les 16 films projetés présentent la diversité, l’audace, l’engagement du cinéma court européen et de ses nouveaux auteurs.
  • Découvreur de talents, le festival met aussi à l’honneur les jeunes créateurs, les premiers films et les films d’école durant la compétition française.
  • La compétition Bretagne valorise les courts métrages réalisés ou produits près de chez nous.

Le jury qui départagera ces films sera dévoilé prochainement.

Autres temps forts

De nombreux films hors compétition, aux registres variés, sont également proposés tout au long de la semaine. Le programme complet est disponible en ligne. Quelques infos à retenir :

  • 5 soirées ciné gratuites se tiendront place des machines, aux Ateliers des Capucins. La soirée d’ouverture du 9 novembre, sur le thème du voyage dans l’espace, s’y déroulera. Les incontournables séances Brest Off y seront projetées.
  • 4 rendez-vous gratuits, Un court, un parcours, auront lieu à la médiathèque des Capucins. L’occasion d’échanger en direct avec des réalisateurs.
  • Jeudi 11 novembre, rendez-vous au cinéma Les Studios pour l’avant-première du long métrage La Pièce Rapportée d’Antonin Peretjatko. Au casting : Josiane Balasko, Philippe Katerine, Anaïs Demoustier, Sergi Lopez, William Lebghill…
  • Pour les familles, plusieurs courts métrages dédiés au jeune public sont au programme. 
  • Rendez-vous samedi 13 novembre au Mac Orlan : à 18h30 pour la cérémonie de remise des prix, et à 20h30 pour une séance dédiée aux jurys.

Ils sont venus au festival : Mathieu Kassovitz, Jean-Pierre Jeunet, Marion Cotillard, Sylvie Testud, Peter Mullan, Vincent Lindon, Richard Bohringer, Emilie Dequenne, Elizabeth Depardieu, Peter Greenaway, Jackie Berroyer, Pascal Légitimus, Yelle, Antonin Peretjatko, Estéban, Swann Arlaud… et beaucoup d’autres !

Ocean Hackathon : rejoignez une équipe !

lun, 25/10/2021 - 00:00

Catégorie : Sciences

La 6ème édition de l’Ocean Hackathon se tiendra les vendredi 5 (au soir), samedi 6 et dimanche 7 novembre 2021 au Pôle Numérique Brest-Iroise, sur le site du Technopôle Brest-Iroise. Il est encore temps de s’inscrire pour participer à ce beau défi !

Du 5 au 7 novembre, Brest accueille la 6è édition de l’Ocean Hackathon, un marathon de l’innovation autour des sciences marines, de l’environnement côtier et portuaire, de la sécurité et de la sûreté maritimes, de la navigation… 

21 défis au choix 

Pour former les équipes, des profils de candidats disposant de compétences en informatique, analyse de données, géomatique, océanographie et biologie marine ou encore web design sont recherchés. L’ensemble des équipes auront 48 heures pour préparer une maquette ou une preuve de concept à partir des données numériques mises à disposition, pour relever l’un des 21 défis brestois. 
Plus d’infos sur cette page

Brest métropole et le projet européen RegEnergy, finalistes du prix Regiostars

ven, 22/10/2021 - 15:09

Catégorie : Energie

Depuis 2018, Brest métropole est lauréate d’un projet européen intitulé “Renewable Energy Regions” (RegEnergy). Durant trois ans, elle bénéficie, avec le Centre Ouest Bretagne, de 870 000€ pour lancer des actions concrètes dans les énergies renouvelables. Le projet concourt actuellement à un prix, pour lequel le public peut voter.

Piloté par le réseau européen Climate Alliance, le projet RegEnergy vise à accroître la part des énergies renouvelables en créant des partenariats entre les zones urbaines et rurales de l’Europe du Nord-Ouest. 

Des coopérations territoriales

Pour Brest métropole, ce projet permet de renforcer les coopérations avec le pays Centre Ouest Bretagne, et notamment avec la Communauté de communes du Kreiz Breizh (CCKB), en lançant des actions conjointes dans le solaire, la filière bois et l’éolien, et ce afin de développer les énergies renouvelables et de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées aux énergies fossiles. 

Des actions déjà mises en oeuvre

Grâce à des pratiques anciennes de coopération, de nombreux partenariats sont imaginés entre les deux territoires, impliquant des échanges, du partage de compétences, d’outils et de production d’énergie. Ainsi, différentes actions ont déjà été mises en œuvre : la CCKB développe des parcs éoliens à gouvernance locale ; Brest métropole a poursuivi l’extension de son réseau de chaleur, alimenté par du bois issu de la filière forestière du Centre Bretagne. 
Enfin, l’un des enjeux importants du projet est le solaire photovoltaïque. Brest métropole a créé, avec ses partenaires, un dispositif d’animation et d’accompagnement performant pour des projets sur des bâtiments tertiaires privés ou publics, dupliqué sur le Pays Centre Ouest Bretagne.

Un vote ouvert jusqu’au 15 novembre

Le projet Interreg Europe du Nord-Ouest RegEnergy est finaliste du Prix Regiostars 2021 dans la catégorie "Green Europe: Des communautés vertes et résilientes en milieu urbain et rural".

Les lauréats des prix seront désignés par un jury d’experts et un “prix du public” sera également remis. 

Les votes sont ouverts au public jusqu’au 15 novembre 2021 sur le site

Aux vacances de la Toussaint, on fait le plein !

jeu, 21/10/2021 - 00:00

Catégories : Culture, Loisirs, Sport

La belle saison de l’automne est bien là, et les vacances de la Toussaint avec elle ! Grâce à la ville de Brest et à une dense programmation d’activités, les familles, les parents, les enfants devraient trouver de quoi largement s’occuper. Bonnes vacances !

Et si on profitait des vacances de la Toussaint pour suer, se dépenser et découvrir ou pratiquer des activités sportives ?
La ville de Brest, son service sports et quartiers, et ses partenaires proposent à nouveau une semaine complète de vacances sportives, réservées au 10-17 ans. Le rendez-vous est fixé au gymnase Jean Guéguéniat du 25 au 29 octobre, et les activités proposées font saliver : danse hip-hop, parkour, escalade, futsal… Les disciplines se pratiquent en après-midi, avec une ouverture des portes du gymnase à 13 h 30 (inscriptions obligatoires)

Un petit plongeon ?

Et que diriez-vous d’une petite parenthèse aquatique, pour les plus jeunes également ? Des stages de natation sont en effet proposés (dès 5 ans) au cours des vacances de la Toussaint, dans les piscines de Saint-Marc, Kerhallet et Recouvrance.
Activités aquatiques toujours, mais cette fois-ci du côté du gymnase Quilbignon (du 26 octobre au 5 novembre), où sont proposés des stages de natation et des animations grâce à deux bassins mobiles montés au cœur du gymnase, en plein cœur du quartier Saint-Pierre. Les enfants, dès 5 ans (accompagnés d’un parent) et jusqu’à 11 ans, y sont accueillis.

Un petit tour de Brest ?

Au rang des possibilités, la ville de Brest propose également un grand nombre de balades patrimoniales, à la découverte de sites emblématiques de la cité du Ponant : l’abri Sadi Carnot (du 23 octobre au 7 novembre), le fort du Questel (le 2 novembre), ou encore l’église Saint-Louis (le 6 novembre) et le cimetière de Kerfautras (le 7 novembre) se visitent par exemple sur inscription, via  l’office de tourisme de Brest métropole.

Un petit regard artistique ?

Fidèle à son habitude, le musée des Beaux-arts de Brest métropole propose aux familles et aux petits de nombreuses visites et ateliers dédiés à l’art et à la culture.
Avec “Le noir est une couleur”, les estampes de quatre grands peintres abstraits de la seconde moitié du 20e siècle se dévoilent. Et avec “Les p’tits artistes”, ce sont les 4-6 ans qui s’initient à la gravure après avoir admiré des œuvres utilisant la couleur noire !
Un temps est par ailleurs particulièrement dédié aux tout-petits (de 18 mois - 3 ans) accompagnés d'un parent pour découvrir la visite intitulée “La farandole des émotions”, pour une plongée dans le sens de l'observation des enfants (le 27 octobre, à 10 heures et 11 h 15). 

Un petit saut par l’agenda ?

Toutes les propositions ci-dessus sont loin d’être exhaustives. Les vacances de la Toussaint riment également avec sport de haut niveau (Open de tennis), expositions (Jean Claude Fournier à la Maison de la Fontaine ; art contemporain au centre d’art Passerelle…), découvertes (70.8...) ou festival (Les Arts’pulseurs, à Océanopolis)…

Autant de rendez-vous, et beaucoup d’autres, à retrouver sur l’agenda

 

A Saint-Marc, la zone 30 prend de l'ampleur

mer, 20/10/2021 - 15:22

Catégorie : Déplacements

A compter de ce 20 octobre, la zone 30 du quartier de Saint-Marc, à Brest, s’étend sur un périmètre plus large. Elle va ainsi concerner au final quelque 15.5 kilomètres de voirie, dans un objectif de sécurisation de la circulation.

La collectivité poursuit son action de sécurisation des voiries, pour un meilleur partage des usages. Nouvel exemple en date avec l’extension de la zone 30 du quartier de Saint-Marc, qui démarre aujourd’hui.  

Une zone de 15,5 kilomètres de voirie

Adapté aux objectifs de sécurisation de la circulation de la collectivité et des habitants, le passage en zone 30 continue donc son chemin sur la ville de Brest. Initiée en 2005, la zone 30 du quartier Saint-Marc concernait jusque-là le secteur du Petit Paris uniquement, pour 3 kilomètres de voirie. L’extension de la zone va désormais permettre de limiter la circulation à 30 kilomètres heure sur l’ensemble du triangle formé par la rue de Paris, le vallon du Stang Alar au nord, et la route de Quimper (non concernée par la limitation) au sud. Au total, la nouvelle zone 30 englobera donc quelque 15,5 kilomètres de voirie. 

Signalisation adaptée

Pour mettre en œuvre ce nouveau fonctionnement, les services de la collectivité ont effectué différents travaux : 

  • Pose de 14 panneaux aux entrées et sorties de zone 30
  • Marquage au sol pour les rappels, afin de limiter l’encombrement des trottoirs, la pollution visuelle, et en limitant les coûts
  • Pose de trois panneaux d’information aux entrées principales de la zone, afin d’accompagner sa mise en service

L’ensemble a demandé un budget de 12 500 euros ( 10 000 euros pour les panneaux et 2500 euros pour le marquage au sol). 

Mon réseau grandit : un partenariat signé avec la Chambre de métiers et de l'artisanat

mar, 19/10/2021 - 17:30

Catégorie : Déplacements

Dans le cadre du projet de déploiement de son réseau de transports en commun Mon réseau grandit, Brest métropole vient de signer une charte d’objectifs avec la Chambre de métiers et de l’artisanat de Bretagne.

Comme elle l’a fait récemment avec la Chambre de commerce et d’industrie métropolitaine Bretagne Ouest, Brest métropole s’engage dans un partenariat avec la Chambre de métiers et de l’artisanat Bretagne, dans le cadre du projet Mon réseau grandit. 

Une charte d'objectifs

La collectivité et la chambre consulaire partagent de longue date le constat commun de l’importance des enjeux du projet pour le monde économique, en termes d’accessibilité du territoire, des impacts du chantier, de la logistique urbaine… C’est sur cette base que Brest métropole et la chambre consulaire ont donc conclu une charte d’objectifs visant à prendre en compte de manière optimale ces dimensions économiques dans la conception puis la réalisation de ce projet. 

Une charte d’objectifs a ainsi été signée, qui prévoit sept points, dont l’indemnisation des préjudices commerciaux du chantier, des actions d’accompagnement, de concertation et de communication, l’accès des entreprises aux marchés publics du projet ou encore les modalités d’évolution du versement mobilité. 

Natation : une semaine d'initiation en sport adapté

mar, 19/10/2021 - 17:01

Catégories : Solidarité, Sport

Durant les vacances de la Toussaint, une opération J’apprends à nager s’ouvre à destination des enfants porteurs de handicap psychique ou mental, avec le Cercle des nageurs de Brest et le fonds Le Saint.

Du 1er au 5 novembre, le Cercle des nageurs de Brest organise une première session d’apprentissage de la natation, gratuite, à destination d’enfants porteurs de handicap. Soutenue par le fonds Le Saint, l’opération est inédite en Bretagne

Aller plus loin 

« Depuis quatre ans, le Cercle des nageurs de Brest décline l’opération nationale J’apprends à nager, à destination d’enfants qui n’ont pas accès à la natation, pour des questions de localisation, de ressources financières etc… Cette fois, nous allons plus loin, après la mise en œuvre d’une section de sport adapté en 2021, et nous lançons cette première session d’apprentissage en sport adapté », explique Tony Pouliquen, directeur administratif et sportif du Cercle. 

Apprentissage adapté

Portée en partenariat avec le fonds Le Saint et le comité départemental de sport adapté, l’opération va permettre à des enfants en situation de handicap psychique ou mental de bénéficier, sur 5 jours consécutifs et à raison de deux sessions par jour, d’un apprentissage adapté. « On va aller sur la pédagogie de l’action, avec des enfants qui vont d’abord découvrir par eux-mêmes le fonctionnement de leurs corps dans l’eau, pour s’immerger, se déplacer… avant des apprentissages des nages, le tout avec des encadrants formés », précise Tony Pouliquen. 

Pérenniser le rendez-vous

Pour Christine Cadiou, présidente du comité départemental du sport adapté, l’initiative brestoise est une très bonne nouvelle : « Depuis des années, de nombreuses familles nous demandent comment faire pour que leurs enfants nagent en sécurité. Là, on répond à une demande réelle ! ». Parmi les encadrants de cette première brestoise, Camille Rassinoux, joueuse professionnelle du BBH et engagée pour le fonds Le Saint, ne cache pas plus son enthousiasme : « C’est une vraiment chouette opération ! Pour que ces enfants puissent s’épanouir, il n’y a pas que les sections adaptées du BBH et du Stade Brestois ! »
Et les organisateurs n’entendent pas que cette première soit un simple coup d’épée dans l’eau : « On va faire en sorte d’organiser ça à chaque période de vacances scolaires », avance Tony Pouliquen. 


Plus d’informations et inscriptions en ligne à l'aide de ce formulaire   ou par mail : sorenza@cnbrest.fr

Les travaux de l’atelier-relais du port de commerce ont débuté

mar, 19/10/2021 - 15:44

Catégorie : Economie, entreprises

Ce 19 octobre, François Cuillandre, président de Brest métropole a posé la première pierre du futur atelier-relais dédié aux énergies marines renouvelables (EMR), au port de commerce. Un geste symbolique pour un équipement qui doit favoriser les activités industrielles sur le port.

A quelques mètres de l’imposante structure servant actuellement à monter certaines pièces des éoliennes du champ de Saint-Brieuc, mise à disposition de Navantia, Windar et Nervion, va prochainement s’installer un atelier-relais « qui doit venir confirmer l'importance de l’activité industrielle du port de commerce », a analysé François Cuillandre, président de Brest métropole, quelques minutes avant de poser la première pierre symbolique de ce nouvel équipement

Livraison en février

Si la livraison de l’ouvrage de 1 375m² n’interviendra qu’en février prochain, les perspectives qu’il offrira sont évidentes : « Il permettra le développement de l’économie et de l’emploi sur Brest », assure l’élu, qui poursuit en rappelant que « les énergies marines renouvelables sont porteuses d’un réel avenir,  et qu’il est plus que temps de les voir prospérer »

Des caractéristiques impressionnantes

Dédié aux charges lourdes, l’atelier-relais viendra compléter les infrastructures portuaires en cours de réalisation. Il sera équipé d’une porte de 15 mètres de large et de plus de 11 mètres de haut, et sera complété par un pont roulant d’une capacité de 50 tonnes. La dalle, elle, supportera des charges supérieures à 20 tonnes par mètre carré.

Des caractéristiques qui répondront aux besoins des entreprises de la filière des EMR et de celles de la construction/réparation navale.

12 hectares dédiés aux EMR

Porté par Brest métropole, pour un montant de 3,7 millions d’euros, l’équipement bénéficie également, et notamment, du concours de la région Bretagne. Laquelle participe par ailleurs au programme d’aménagement de ce vaste terrain de 12 hectares dédié aux EMR, dont la livraison est programmée en 2025.   

Bilan positif pour l’opération de conversion du fioul au gaz

lun, 18/10/2021 - 16:42

Catégorie : Energie

Brest métropole continue de se mobiliser autour de la baisse des émissions de gaz à effet de serre et de la réduction des consommations d’énergie. Elle a récemment soutenu une opération menée par GRDF visant à favoriser la substitution du chauffage au fioul par du gaz. 163 offres de raccordement ont été signées.

Considéré, d’après des études, comme l’un des modes de chauffage les plus polluants, le fioul est bien plus émetteur de CO2 par kilowatt-heure que le gaz. Raison pour laquelle Brest métropole a soutenu l’opération de GRDF, qui visait à inciter les habitants de la rive droite de Brest à changer leur chauffage au fioul par le gaz.

163 offres de raccordement signées

Et l’initiative a connu un vrai succès, puisque 163 offres de raccordement au réseau de distribution de gaz ont été signées. Les travaux de raccordement devraient débuter fin octobre, et permettre à la métropole brestoise de lutter, à son échelle et dans le cadre de son plan climat, contre le changement climatique et l’amélioration de la qualité de l’air.

 

Une offre jusqu'au 30 novembre 

Les habitants de Brest métropole dont le domicile est chauffé au fioul, et qui souhaiteraient passer au gaz, peuvent profiter de l’offre de branchement au gaz offert lors de l’opération “Semaines du gaz” dont GRDF est partenaire, et qui se déroule jusqu’au 30 novembre.

Elles peuvent contacter un conseiller GRDF au 06 24 08 86 50.

Tinergie pour une vision globale
de la rénovation énergétique 

Pour les personnes envisageant un projet de rénovation plus global, le service public de la rénovation énergétique de Brest métropole Tinergie est toujours à disposition, afin d’appréhender au mieux la rénovation énergétique d’un logement, ou de bénéficier de conseils et d’aides financières.    

Des aménagements cyclables au Relecq-Kerhuon

lun, 18/10/2021 - 16:37

Catégories : Aménagement du territoire, Déplacements

Cet été, des travaux de voirie et l’aménagement de pistes cyclables ont été réalisés au Relecq-Kerhuon sur l’axe Ferry/Lamartine/Mirabeau/Lichou. L’objectif ? Relier les zones d’habitat du Relecq-Kerhuon, de Guipavas et la zone d'emplois d’Arkea.

1.6 kilomètre de pistes cyclables

Dans le cadre du schéma directeur vélo de Brest métropole et suite à la demande des habitants, 180 000 euros ont été investis pour aménager l’axe Ferry/Lamartine/Mirabeau/Lichou sur la commune du Relecq-Kerhuon. « L’idée était de sécuriser la voie pour les nombreux usagers qui circulent à vélo dans cette zone. La seule option était de faire une piste en voie partagée » explique Philippe Morvan adjoint au mairie du Relecq-Kerhuon. 1,6 kilomètre de pistes cyclables relie désormais cette zone très empruntée notamment par les salariés d’Arkéa. Afin de sécuriser l’axe, une limitation à 30 kilomètres heure et un plateau ralentisseur accompagnent les aménagements. La mise en accessibilité des traversées piétonnes et des arrêts de bus a aussi été réalisée.

Prochainement : Poul ar Feunteun et Froutven raccordés

Pour assurer la continuité de la circulation à vélos le long de la voie expresse à Guipavas, une traversée sécurisée va être aménagée prochainement entre Poul ar Feunteun et Froutven-Coataud.on via Goarem Vors.

Topic, émission de télé par les jeunes et pour les jeunes

lun, 18/10/2021 - 15:31

Catégorie : Jeunesse

Le 28 octobre, à 15 heures, l’auditorium des Capucins accueillera “Topic”, une émission de télé réalisée par des jeunes et pour les jeunes, mais pas que ! Des débats suivront la projection, consacrée au sujet de la transidentité.

Les jeunes manqueraient-ils d’implication dans la vie de la cité ? Pas si sûr, à en croire la quinzaine de lycéens, de l’Harteloire notamment, qui ont planché sur “Topic”, une émission qu’ils ont eux-mêmes réalisée, avec l’accompagnement de l’association Télévision générale brestoise (TGB).

« Le but, pour nous, a été de laisser la main à tous ces jeunes sur la réalisation du programme, en leur offrant les codes nécessaires pour savoir cadrer, prendre le son, interviewer, et sur un thème qu’ils avaient choisi », explique Alexandre Marzin, de TGB, sollicitée par la mission dynamiques éducatives et jeunesse de la ville de Brest. 

Quatre épisodes et des problématiques

Le thème ? Les transidentités, et tout ce que le sujet possède d’actuel. Articulée autour de quatre épisodes soulevant chacun une problématique, et mettant en scène des personnes transgenres ou des proches, l’émission sera projetée le 28 octobre (15 heures), à l’auditorium des Capucins.

Ouverte aux jeunes, évidemment, mais aussi à tous les publics, la projection sera suivie de débats.

« Un projet de jeunes remarquable »

« C’est un projet qui nous a été proposé dans le cadre du dispositif Elan, résume de son côté Sandrine Perhirin, adjointe au maire de Brest en charge de la politique jeunesse, et nous l’avons trouvé remarquable, dans le sens où il sert de porte d’entrée sur un sujet dont on sait qu’il est à la fois d’actualité et pourtant peu abordé. “Topic”vient démontrer la capacité des jeunes à se saisir de diverses thématiques et de les poser sur l’espace public, sans tabou, pour les porter au débat. »

Place donc au sujet sur la transidentité, le 28 octobre. Un autre “Topic” devrait prendre date aux alentours du printemps. 

Innovéo : une nouvelle campagne pour soutenir la recherche locale

lun, 18/10/2021 - 14:49

Catégories : Santé, Sciences

Le fonds de dotation de l’hôpital de Brest a réussi, ces cinq dernières années, à rapprocher la recherche médicale locale du quotidien. Un nouvel « appel à générosité » est lancé, pour supporter 23 projets locaux.

Une nouvelle levée de fonds d’Innovéo, le fonds de dotation de l’hôpital de Brest, propose aux Bretons de donner pour la recherche médicale locale. Vingt-trois projets ont été sélectionnés, pour une enveloppe prévisionnelle de 1,2 million d’euros. 

Une générosité croissante

Le beau succès des premiers appels à générosité lancés par Innovéo invitent à l’optimisme pour la recherche locale. « En 2017, nous étions sur une enveloppe de 250 000 euros pour six projets, en 2020, nous avions un total de 900 000 euros… », rappelle Florence Favrel-Feuillade, directrice générale du CHRU de Brest. 

Vulgariser et rapprocher 

Cette fois, ce ne sont pas donc pas moins de 23 projets, « bien souvent portés par de jeunes équipes », qui sont sur la ligne de départ. Des projets récemment présentés aux donateurs déjà identifiés lors des précédentes levées de fonds, dans une logique de rapprochement de la société et de la médecine. Tous les porteurs de projets ont ainsi pu, lors d’une soirée, présenter en les vulgarisant, leurs objectifs. De quoi convaincre, efficacement et rapidement, de la nécessité de soutenir leurs travaux. 
 « Quand on est chercheurs, on se heurte souvent à des appels à projets nationaux impersonnels et durs : ils concernent souvent de très gros projets, et n’aident pas les dossiers moins importants financièrement. Là, on sait que l’on va pouvoir bénéficier d’enveloppes moyennes, au service de nos projets et au plus près du territoire », apprécie le Pr Jean-Christophe Gentric, qui porte cette année le projet d’achat d’une imprimante 3 D, qui permettrait de prouver l’utilité, dans certaines disciplines, de « s’entraîner » par l’impression avant d’opérer un patient sur des gestes très techniques. 

Au plus près des réalités locales 

Dans la liste des projets, la dynamique s’affiche généralement la même : porter des études locales, pour améliorer la prise en charge des patients, quelle que soit la pathologie. Et bien souvent, les dossiers portent logiquement sur des maladies plus prégnantes au local. Et qui confortent ainsi le rôle de proximité des soignants sur leur territoire. Un argument de poids, pour les donateurs qu’ils soient seuls ou issus d’une entreprise ! « Et plus vite les dons arriveront, plus vite nous serons en mesure de réaliser les études, et d’en financer de nouvelles », s’enthousiasme Florence Favrel-Feuillade. 
Infos et dons sur cette page

Enquête statistique sur les techniques de l'information et de la communication

lun, 18/10/2021 - 12:48

Catégories : Cadre de vie, Numérique

L'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) réalise, du 11 octobre au 11 décembre 2021, une enquête sur le thème des technologies de l'information et de la communication.

Cette enquête vise à mesurer l'équipement et les usages des personnes dans le domaine des nouvelles technologies : téléphone fixe et mobile, informatique, Internet sur support fixe et mobile...

A Brest, quelques ménages sont sollicités. Un enquêteur de l'Insee chargé de les interroger prendra contact avec eux. Il sera muni d'une carte officielle l'accréditant.

Des renseignements relatifs à l'enquête et à son calendrier sont disponibles sur le site internet : www.insee.fr. 

 

Une bonne saison touristique 2021 à Brest

lun, 18/10/2021 - 08:08

Catégorie : Economie, entreprises

Le bilan touristique 2021 du pays de Brest a été rendu public le 15 octobre. 75 % des professionnels interrogés se disent satisfaits.

Beaucoup d’incertitudes liées au contexte sanitaire planaient avant le lancement de la saison touristique 2021. Une saison qui a débuté tardivement mais en fanfare avec le grand départ du Tour de France fin juin. « Ensuite l’instauration du passe sanitaire a remis une petite couche sur les inquiétudes des professionnels » commente Lucie Bianic de l’Adeupa, avant d’ajouter que 2021 avait finalement était «une bonne saison, avec des niveaux de fréquentation qui tendent à revenir progressivement à la normale ». 

Plus de 300 000 visiteurs recensés

309 300 entrées ont été comptabilisées dans les établissements ou sites de Brest métropole. Cela représente une hausse de 35 % par rapport à 2020. Des résultats encourageants mais qui n’atteignent pas encore ceux de 2019.
L’Office de Tourisme a enregistré une fréquentation supérieure de 20 % par rapport à l’année dernière. Un chiffre qui reste quand même inférieur à celui d’avant crise. La faible présence des touristes étrangers a notamment été constatée.
Les Ateliers des Capucins ont connu un véritable succès avec 470 000 visites de mai à août. 
Plus de 2 000 visiteurs ont embarqué à bord des bateaux des Escales Estivales. Directeur de Brest Evénements Nautiques en charge du projet, Marc Mathieu est satisfait de cette première saison : « il suffisait de regarder le sourire des touristes pour se rendre compte que c’était une réussite malgré des conditions météo parfois difficiles ». 
Des conditions météo qui ont impacté positivement la fréquentation d’Océanopolis. « Nous avons connu un été qui nous remet dans la tendance de 2019 avec presque 167 000 visiteurs en juillet-août » explique Nathalie Peron-Lecorps, directrice d’Océanopolis. 
Cet été, les liaisons maritimes vers les îles du ponant ont connu un record avec près de 90 000 passagers. Une saison positive également pour le musée de la Marine et le nouvel espace 70.8.

L’évolution de la demande

Plusieurs tendances ressortent de cette saison 2021. Les activités de plein air ont été très plébiscitées. La demande pour la randonnée et le vélo a explosée. « Il faut intégrer ces pratiques dans nos schémas de développement touristique » souligne Lucie Bianic. Depuis plusieurs années, l’attrait pour les séjours clé en main est constaté. Nouveauté 2021, le city pass Parcours Océan a répondu à cette demande et a rapidement trouvé son public avec plus de 1 800 pass vendus. Les touristes cherchent également le contact et un accompagnement personnalisé. Conseillère en séjour à l’Office de Tourisme, Morgane Leriche le note « c’est un constat que nous faisons depuis plusieurs années et qui se vérifie. Nous sommes sur une demande de plus en plus qualifiée ».

A Brest, les travaux de la rue Pont A Louet achevés

ven, 15/10/2021 - 16:23

Catégorie : Déplacements

Avec ses 4 000 véhicules par jour, la rue Pont A Louet, dans le quartier de Saint-Pierre, traverse une zone résidentielle, dont les riverains réclamaient des aménagements de sécurité.

Chicanes en décalé avec système de priorité de circulation, plots réfléchissants, réfection de l’enrobé, rétrécissement de la voie, cheminements réservés au vélo… : la rue Pont A Louet a vécu trois semaines au rythme de gros travaux d’aménagements (pour un coût de 100 000 euros de Brest métropole), qui se sont achevés aux alentours de la fin septembre. « Et depuis, les retours que nous en font les riverains sont très positifs », observe Robert Jestin, adjoint au maire de Brest en charge du quartier de Saint-Pierre, qui abrite cette grande rue descendante. 

Déclivité et virage dangereux

« C’est d’ailleurs sa forte déclivité qui la rendait propice à la prise de vitesse des véhicules, d’autant que ses 500 mètres linéaires sont marqués par un virage relativement prononcé qui en faisait une portion dangereuse », analyse Thierry Rauturier, à la direction de la voirie de Brest métropole.

Un axe stratégique et passant

Menant, d’un côté, au Technopôle Brest-Iroise et, de l’autre, au bourg de Saint-Pierre, la rue Pont A Louet voit par ailleurs 4 000 véhicules l’emprunter tous les jours. « Et les habitants du secteur nous avaient fait des demandes récurrentes afin de sécuriser l’axe », rappelle de son côté Frédérique Bonnard-Le Floc’h, vice-présidente de Brest métropole en charge de la proximité territorial secteur ouest.
Son nouvel aménagement devrait ainsi contribuer à solutionner les problèmes rencontrés par les riverains.  

Les Ateliers des Capucins décrochent un beau coup de cœur !

ven, 15/10/2021 - 13:36

Catégorie : Territoire

Les trophées des Entreprises publiques locales ont leur coup de cœur : les Ateliers des Capucins, à Brest. Une mention spéciale justifiée tout à la fois par la mise en valeur du site et le succès populaire du projet.

C’est une bonne nouvelle pour Brest et sa région : les Ateliers des Capucins viennent de se voir décerner le coup du cœur du jury des Trophées des entreprises publiques locales, organisés chaque année par la fédération nationale éponyme. Une reconnaissance du plus que sont venus apporter les Ateliers à l’attractivité du territoire. 

Mutation historique

Le jury a en effet été particulièrement sensible à la diversité des activités économiques et culturelles du site, mais aussi à sa capacité à redessiner les contours de l’hypercentre, sans compter le succès indéniable de fréquentation du lieu. La distinction correspond d’ailleurs à la volonté politique de la collectivité quand elle a mis sur pied le projet : « Les Ateliers des Capucins remplissent à merveille le rôle que la métropole et la ville leur ont confié : contribuer à la mutation de la ville tout en valorisant son patrimoine et son histoire », rappelle ainsi Yann Guével, vice-président de Brest métropole, adjoint au maire de Brest et président de la Société publique locale Les Ateliers des Capucins. L’élu souligne également que « les Capucins sont aujourd’hui encore des ateliers : ceux où se construisent l’avenir de la ville et le monde de demain. Cette distinction vient récompenser un succès populaire qui rayonne bien au-delà de notre ville »

Plus d’un million de visiteurs en 2021 ? 

Enfin, le jury a aussi été sensible au rôle des Ateliers des Capucins dans l’émergence d’un tourisme urbain dans le centre de Brest. Les chiffres parlent à ce titre d’eux-mêmes, avec 420 000 visites enregistrées entre juillet et septembre 2021, et des prévisions qui laissent à penser que le cap du million de visiteurs sera dépassé d’ici à la fin de l’année.   

Pages